jeudi 19 mai 2016

Pour le parc La Fontaine


Tout le monde connaît le parc La Fontaine, ce grand parc au centre de Montréal n'a pas à faire connaître son nom tant la culture populaire du Québec l'a élogé.  


Cet oasis de verdure est très apprécié des montréalais-aises et ce durant les quatre saisons que le Québec à la chance de vivre. Il est un havre de paix et un lieu de rencontre pour beaucoup qui viennent y prendre leur lunch le midi, y pic-niquer, y lire, s'y promener en amoureux, se balader avec son chien, etc.  

Cependant, un constat s'impose : ce parc est mal-aimé. 


Montréal





Il est mal-aimé puisque tant apprécié, mais pourtant si abîmé, délaissé, pollué, enlaidit, ... et malgré tout, les plaisancié-e-s y chantent, dansent, y ''jament'', y jouent, etc...  

Je m'exprime : le parc est certainement un laboratoire social fantastique pour y observer la cohabitation entre l'humain et la Nature dans un contexte bien contrôlé, amménagé et aseptisé par ce premier. Autant dire que l'humain à ici le gros bout du bâton! 

Je profite des présentes consultations de la population par les autorités de la ville de Montréal pour y aller de quelques recommandations à mon tour. 




Parc La Fontaine : consultation citoyenne

Bien certainement qu'une meilleure gestion du ''vivant'' au parc est nécessaire. Ce ''vivant'' inclut bien entendu toutes les espèces d'animaux qui vivent au parc : écureuils, canards, rapaces, corbeaux, souris, chauve-souris, etc. ainsi que les espèces végétales : érables, cèdres, fleurs, peupliers, pommiers, etc. 

Comme le démontre bien les photos prisent par moi-même ci-dessous ces derniers jours, il y a clairement une volonté des pouvoirs publiques de renouveler le patrimoine naturel du parc. Ici le sujet est davantage les peupliers vieillissants dans la partie centrale et est du parc. 

abattuautorisation de couperMontréal
arbres coupéémondéherbe au parc
branches d'arbrescoupe d'arbres à Montréal



Heureusement que j'ai repéré un petit arbre qui va être planté en remplacement...




La saison estivale arrive à grands pas et j'ai bien peur que la haute achalandage et les grands événements qui s'y déroulent ne laissent, encore une fois, un parc à l'allure ''fatigué'' l'automne venu. 

Voilà pourquoi quelques recommandations pour favoriser la biodiversité et la cohabitation au parc La Fontaine : 

  • Il faudrait d'abord éliminer les bretelles Cherrier et Rachel sur l’avenue du Parc- La Fontaine ainsi que l'avenue Émile-Duployé afin de gagner de l'espace. 
  • On pourrait aussi éliminer le plus possible les surfaces bétonnées ou asphaltées et ajouter des plates-bandes de vivaces et d’arbustes.
  • Prévoir des espaces de « renaturalisation » (végétalisation avec des espèces indigènes) afin, par exemple, de faciliter la nidification d'espèces d'oiseaux.
  • Pour les cyclistes, il faudrait installer une voie de transit pour les cyclistes en périphérie du parc, l’intérieur du parc étant réservé exclusivement aux piétons et aux cyclistes en balade.
  • Il faudrait revoir l'amménagement des espaces sportifs au milieu du parc afin que ceux-ci soient plus polyvalent et prennent moins d'espaces. À ce chapitre, tout le contour du Centre culturel Calixa-Lavallée pourrait être verdit.
  • Dans la partie est du parc, il faudrait revoir la configuration des sentiers (plusieurs étant innutiles) , y déterrer la rivière qui y avait jadis et trouver une vocation d’animation culturelle à la Vespasienne qui s’y trouve et qui est actuellement abandonnée. 
  • Durant la période estivale, des brigades vertes pourraient être formées afin de donner des informations sur le parc tant au niveau de sa biodiversité, de son histoire que de ses différents usages et effectué de la surveillance pour le maintient du civisme et de l'intégrité physique du parc.
  • À ce chapitre, il faudrait augmenter le nombre de poubelles et encourager les usagers être propre. Il faudrait ajouter des conteneurs à charbon pour répondre au nombre grandissant de cuissons sur grillades dans plusieurs zones du parc.
  • Les feux de camp devrait être interdit et le couvre-feu de 23h maintenu.
  • Finalement, il faudrait imaginer une réglementation pour les loisirs émergents comme l'équilibrisme sur élastique afin que l'écorce des arbres ne soient pas abîmé par cette pratique. 

Voici en raffale les quelques idées qui me viennent en tête. 



mercredi 18 mai 2016

Au revoir au vieux saule


Un petit message pour vous partager une photo du vieux saule auquel je faisais hommage plus tôt dans un précédents message sur l'Hôtel du vieux Saule.

Les services de la ville de Montréal l'on malheureusement déchiqueté, c'est donc terminé pour lui...

Il ne nous reste plus qu'à dire au revoir et merci.

parc la fontaine à Montréal

mercredi 4 mai 2016

Mes explorations en pyrogravure


Comme le dit le titre, j'aimerais vous partager l'un de mes passe-temps : la pyrogravure.

Beaucoup font des dessins de pyrogravure sur planchette de bois, voir même de carton et suivent
des canevas pré-fait; moi je préfères laisser mon imagination me jouer des tours...   

J'ai une alliée de grande taille pour se faire par ailleurs : la Nature elle-même.

En effet, mon astuce n'est pas sorcier, mais va au plus simple dénominateur commun pour trouver
de la matière première à pyrograver. C'est-à-dire que je sors me promener dans les parcs et espaces verts de Montréal et trouve sur mon chemin les morceaux d'écorce d'arbres qui m'inspireront de nouvelles oeuvres. 

Je fais bien sur également dans l'art recyclé en réutilisant des objets pour leur donner une seconde vie. 

Bien, sans plus attendre, voici ci-bas quelques unes de mes créations :)

Comme on dit : partager si vous aimez.






 Petit porte chandelle 



Art autochtone sur corne (bois) de wapiti



Un centre de table celtique


L'Arbre du monde


Un serpent entourant la branche


Un fort Taureau solaire et élancé


Bannière

Messages les plus consultés